#J’AITESTÉ : le vol en ULM ! - La Fine Equipe
La Fine Equipe accompagne de nombreuses marques dans la mise en place de dispositifs événementiels créatifs et atypiques. Comme des ventes privées ou ateliers de conception à domicile, marchés éphémères, pop-up stores et autres évènements de marques à forte valeur ajoutée
la fine équipe, bons plans, créateurs, marques, évènements, pop-up stores, la fabrique
57538
post-template-default,single,single-post,postid-57538,single-format-standard,qode-core-1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,brick-ver-1.11, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

#J’AITESTÉ : le vol en ULM !

#J’AITESTÉ : le vol en ULM !

Voler comme un oiseau ça te plairait ?

Et bien le vol en ULM c’est à peu près ça !

 

Premières Impressions : 

Après notre petite escapade lilloise, cap sur le centre ULM Paris situé à Esbly (pas loin de Marne La Vallée). Joris et moi sommes accueillis chaleureusement par Serge plusieurs fois champion de France, champion d’Europe individuel et du Monde par équipe, il compte dans les 10 000 heures de vol et 25 ans d’expérience.

 

Il nous conduit dans le hangar, une vraie caverne d’Ali Baba de l’aviation, il y a pleins d’appareils de taille et formes différentes comme le petit coucou à hélices bien connu de tous, mais aussi d’autres à voiles, des minis hélico etc. Serge nous présente alors notre deuxième instructeur (mécanicien d’avion) qui a construit son propre appareil tout seul reçu en kit !

 

Sans plus tarder, on commence à s’équiper : blouson, gants (parce qu’il fait très froid en altitude, surtout en hiver) go pro, casque audio pour parler/écouter et puis c’est parti !

 

Joris monte dans un multiaxes, une sorte de petit avion à hélices avec un cockpit, quant à moi je me dirige vers un pendulaire, une sorte de deltaplane avec un moteur à l’arrière, on peut dire que c’est un peu l’équivalent de “la moto du ciel”.

 

 

Dans le vif : 

Je m’assois sur le siège arrière comme à l’arrière d’une moto. Une fois bien sanglé, l’instructeur monte à l’avant et démarre le moteur, l’hélice à l’arrière s’enclenche et nous nous dirigeons désormais vers la piste. Je suis surpris par le manque de structure/cockpit de notre appareil… Je me demande comment on va décoller !

 

Ça y est, on est sur la piste, on est prêts ! On obtient le feu vert, l’instructeur met les gaz comme sur un avion classique… On met la gomme pour faire une pointe jusqu’a un certain moment où il ouvre la voile qui fait une prise au vent et on décolle. C’est impressionnant, le vent nous fouette le visage, on ressent vraiment une forte sensation de liberté.

C’est en effet la force du pendulaire par rapport à l’appareil de Joris : on va moins vite mais la sensation est plus forte car on est à l’air libre.

 

Pendant le vol, on reçoit des infos en temps réel provenant de la tour de contrôle (conditions météo, ordre de départ, indications de vol) et on échange avec les autres pilotes en vol pour connaître la trajectoire de chacun. Serge nous indique qu’il va faire un décrochage. Et là,  je vois l’avion de Joris qui vire d’un coté et chute littéralement !

 

C’est impressionnant visuellement de voir une figure juste avant que nous la fassions nous même… Soudain, j’ai la sensation qu’on coupe les vannes, on ne ressent plus la poussée du moteur, c’est un peu comme si on tombait du ciel mais en fait tu chutes sur le coté.

 

 

Dans la réalité, ça se passe comment ? 

Mon expérience a été différente de celle de Joris. C’est un peu comme s’il avait eu plus de vitesse et moi plus de liberté… Avec son multiaxes, il bombarde presque le double je dirais ! Il fait des tours pour nous rejoindre. Mais avec le pendulaire tu a vraiment l’impression que les voiles sont tes ailes et la sensation de voler comme un oiseaux est bien présente ! Je n’ai pas pu piloté comme j’avais la go pro, mais Joris a pu toucher les manettes et donc avoir un aperçu du pilotage.

 

De notre coté, il n’y a pas vraiment de manettes. Tout est dans la voile, un peu comme sur un delta plane, c’est simple et compliqué à la fois. Personnellement, je m’attendait à des sensations plus fortes en termes de vertige comme le saut en parachute, mais au final c’est très rassurant et accessible à tous !

 

Ce que je retiendrais de cette journée, c’est avant tout le plaisir de voler et la sensation de liberté, et aussi le plaisir des yeux au travers des paysages que nous avons survolés. Car au delà de la partie sensationnelle, on fait le plein de découvertes en volant au dessus de la Marne, de minis villages, d’étangs, des champs. C’est vraiment cool !

 

Mais ce qui ma plu surtout c’est l’humain et l’ambiance du centre. On a eu un super accueil, plein d’infos et des tas d’anecdotes. Une fois de retour sur la terre ferme, les instructeurs nous racontaient leurs expériences les plus incroyables comme les vols par temps d’orages ou de tempête ou des histoires sur leur aventures avec les étudiants…

 

Mon avis

Je recommande ?

A 200%,  le top pour prendre un bon bol d’air et faire un break après une bonne semaine 😉

Pour qui ?

Idéal pour les amateurs de sensations ou les éternels rêveurs. Convient aux initiés comme aux beginners. On peut peut voler à partir de 7 ans et il n’y a pas de limite d’âge, Mamie peut aussi tester l’ULM.

Pour quoi ?

Du premier baptême de l’air au cours théorique et pratique pour décrocher son brevet d’aviation.

 

//ULM Paris//

Où ? Aérodrome de Meaux, coté Ouest, entrée ’’Tour de Contrôle’’ 77450 Isle Les Villenoy,

Quand ? Quand on veut ! Toute l’année et même l’hiver 🙂 Attention cependant aux conditions météorologiques

Prix ? Le baptême de l’air de 20mn 69 euros pour le Pendulaire (mon appareil) et le Multi-axes (celui de Joris), 78 € pour l’Autogire. Possibilité de faire plus long et des balades à la demande. Il y a aussi une super offre pour les entreprises et groupes avec un barbecue à la clé ! Il y a même des sessions de bootcamp avec cours théorique et vols pratiques pour ceux qui veulent devenir de vrais pilotes des airs (compter une centaine d’euros par heure de vol). Les plus doués pourront passer leur brevet de pilotage après seulement quelques dizaines d’heures de vol.

Plus infos ? Le site : veliplane.com – tel : 01 60 04 76 00 – email : info@ulmparis.com

 

Fermeture des portes, armements des toboggans, paré au décollage !